Le cross des Alliés 1916

J_Keyser_[portrait_du_coureur]_[...]Agence_Rol_btv1b69297367

Le cross des Alliés le 29 octobre 1916 est organisé par Le Journal et L’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques. La météo est à l’image du pays, triste et maussade, c’est même une tempête qui s’abat sur l’hippodrome d’Auteuil ce dimanche matin, malgré les rafales de vent et de pluie froides, des coureurs sont venus reconnaître la piste, certains sont pieds nus. «  Bah ! Fit l’un d’eux, un poilu arrivé le matin même du front, où il fait la liaison sous les obus, bah ! Ce n’est pas encore un temps de Verdun ! Et ici il n’y a que de l’eau qui tombe ! »

[Vue_des_tribunes_lors_du_[...]Agence_Rol_btv1b69525989

Dimanche 29 octobre 1916, 819e jour de guerre ; « Sur le front de la Somme nous avons réalisé quelques progrès dans les régions de Sailly-Saillisel et Biaches et fait quelques prisonniers, au sud de la Somme après un violent bombardement, les Allemands ont attaqué nos positions au nord et au sud de la Maisonnette, en faisant usage de liquides enflammés. Au nord de Verdun, continuation de la lutte d’artillerie dans les secteurs de Haudromont-Douaumont, sans action d’infanterie. »

Le fort de Douaumont a été repris aux Allemands mardi dernier 24 octobre, par les troupes françaises du groupement Mangin.

[Vue_des_tribunes_lors_du_[...]Agence_Rol_btv1b6952597w

Heureusement le temps se lève vers midi sur Auteuil, et c’est sous un soleil pâle que la foule se presse et envahit les tribunes qui sont d’un seul coup pleines à craquer.

905 inscrits ; soldats Français, Anglais, Belges, futurs soldats des classes 1918, 19 et 20, et des scolaires. Il y aura 700 classés.

Le cross est disputé sur les 6,500 km du parcours du Grand Steeple Chase, et 10 obstacles à sauter ; la rivière du huit, le mur, la banquette irlandaise, etc…

[Fanfare_militaire_lors_du_cross_[...]Agence_Rol_btv1b6952596g

Les musiques du 230e et 237e territorial jouent les hymnes des Alliés avant le départ du cross prévu à 15h15.

C’est alors qu’au sommet de la butte devant les tribunes du Pavillon, une « armée » de 700 à 800 hommes apparaît et à petites foulées s’avance jusqu’à la ligne de départ. Une formidable acclamation monte des tribunes et du pourtour de l’hippodrome où se sont massés 40 000 spectateurs. Le starter libère les coureurs et ce bloc compact semble littéralement s’envoler en arrivant à hauteur de la rivière des tribunes.

[Cross_des_alliés_sur_le_[...]Agence_Rol_btv1b6952594n

Jacques Keyser prend la tête et c’est lui qui, après la première boucle repasse premier devant les tribunes ; mais il est talonné par le Suisse Julien Schnellmann qui ne le lâchera pas jusqu’à l’arrivée. A la rivière du huit Schnellmann la franchit en premier d’un seul bond, sans se mouiller les pieds ! Les autres comme Keyser préfèrent ne pas compromettre leur course par un saut dangereux. C’est bientôt un barbotage général qui passionne et ravit le public. Pendant ce temps c’est un long ruban qui s’étire toujours davantage au fur et à mesure que la distance s’allonge. Au mur en terre, Keyser et Schnellmann sont toujours en tête, ils repassent à nouveau devant les tribunes et abordent le dernier tour, l’odre ne changera pas jusqu’à l’arrivée, Keyser gardant la première place.

julien schnellmann

Julien Schnellmann

Le classement :

1 / 22 min 12 s : Jacques Keyser (NED) Racing Club de France

2 / 22 min 12 s 2/5 : Julien Schnellmann (SUI) C.A de la Marne

3 / 22 min 27 s 2/5 : Mallet, U.S Noiséenne (1er de la catégorie des classes 18,19,20 licenciés)

4 / 22 min 45 s 3/5 : Joseph Servella (1er militaire, 7e Régiment d’Artillerie à pied, Nice)

5 / 22 min 57 s 2/5 : Albert Isola (1er de la catégorie des classes 18,19,20 non-licenciés)

6 / 22 min 57 s 3/5 : André Audinet, C.A.S.G Paris (2e des classes 18,19,20 licenciés)

7 / 23 min 01 s : Monnier, C.A.S.G Paris (3e des classes 18,19,20 licenciés)

8 / 23 min 01 s 3/5 : Ragu, le Havre Athlétic Club (4e des classes 18,19,20 licenciés)

9 / 23 min 07 s 1/5 : Henri Protais, Fédération Gymnastique et Sportive des Patronages de France (5e des classes 18,19,20 licenciés)

[Podium_du_cross_des_alliés_[...]Agence_Rol_btv1b69525952

Joseph Servella, Jacques Keyser, Julien Schnellmann (derrière Servella)

Un prix spécial de 500 francs est offert par un généreux anonyme au premier militaire classé appartenant à une unité du front, pour améliorer l’ordinaire de sa compagnie.

Classement militaires : Anglais, Belges, Français :

1- Servella : 7e Régiment d’Artillerie à pied, Nice

2- Dufeu : État-Major, Paris

3- Bouchet : École de Joinville

4- Grolleau : 60e Régiment d’Infanterie, Besançon, dit régiment « As de Coeur » (en novembre 1914, un échange de « courtoisie » eut lieu entre soldats Français et Allemands. Fait très rarement signalé dans un historique régimentaire)

5- Wertheimer : 7e Régiment de Dragons, Fontainebleau

6- Marchand : Fusiliers Marins, Lorient

7- Domart : 23e Régiment d’Infanterie Coloniale, Paris

8- Drancourt : 1er Groupe d’Aérostation, Versailles

boutique chemiserie, rue d'Amsterdam en 1927

Jacques Keyser a été 5 fois champion de France de cross. Né le 12 octobre 1885 à Paris 2e, de père Néerlandais et de mère Belge, il a toujours vécu en France, il s’engagea dès août 1914 dans la Légion Étrangère, mais malade il fut réformé. Il est décédé le 21 mars 1954 à Paris 14e.

Photo : Jacques Keyser en 1927 dans sa boutique de chemiserie rue d’Amsterdam à Paris

Thierry lefeuvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*